Comment entretenir un palmier ?

Les palmiers sont appréciés pour leur forme particulière qui rappelle le sud et les vacances. Dans le jardin ou sur un balcon, il trouve facilement sa place. Cependant pour conserver cet arbre exotique en parfaite santé, il faut bien l’entretenir. Voici quelques conseils et astuces !

Entretien Palmier
© istock

Tout savoir concernant le palmier

Le palmier appartient à la famille des Arécacées et regroupe plus de 2 800 espèces divisées en 200 genres. La plupart des palmiers proviennent des Amériques, de l’Asie du Sud-Ouest et des zones tropicales et subtropicales, d’Australie et d’Afrique.

Cependant des espèces plus rustiques s’acclimatent à nos températures. Le feuillage persistant et l’allure graphique de ses feuilles allongées sont deux atouts du palmier. Vous ne verrez apparaitre des grappes de fleurs que sur les plantes qui ont entre 20 et 40 ans.

Certaines variétés de palmiers résistent au gel, de manière plus ou moins convaincante, mais il faut savoir que certaines espèces supportent jusqu’à – 15 °C. D’autres en revanche ne peuvent pas se plaire à plus de – 7 ou – 8 °C. Les cultiver dans de grands bacs est alors la solution, cela vous permet de les rentrer en hiver.

Le palmier est planté plutôt en mars et juin, dans une zone ensoleillée à mi-ombre. Faites attention : il ne doit pas être exposé aux vents froids d’hiver qui abimeraient son feuillage persistant.

Le sol sera de préférence bien drainé où l’humidité ne s’installe pas en hiver. La nature du sol a peu d’importance puisque certaines espèces supportent même les sols calcaires et secs, cependant ces derniers ralentissent la croissance du palmier.

Comment entretenir votre palmier d’extérieur ?

La taille

Le palmier ne demande pas particulièrement de taille spécifique et si vous devez procéder à une taille, celle-ci sera plutôt un élagage peu sévère. Vous pouvez cependant envisager une taille de formation, après la plantation, pour lui donner la forme que vous souhaitez, c’est alors un acte purement esthétique.

En revanche, il est indispensable de couper les palmes abimées par le gel ou desséchées fin avril ou au début du mois de mai. Vous les coupez à quelques centimètres du tronc, c’est-à-dire des pétioles qui constituent le stipe.

Le rempotage de votre palmier

Si vous cultivez votre palmier en pot, ce qui est recommandé quand la région où vous vous trouvez est susceptible de connaitre des hivers froids, vous devez alors rempoter votre plante. Il faut en effet que les racines de la plante disposent de la place suffisante pour se développer. Si vous voyez des racines dépasser du fond du pot, alors, pensez au rempotage, votre palmier pourra ainsi continuer son développement.

Vous remportez cette plante de manière générale tous les 3 à 5 ans, environ.

La luminosité

Le palmier apprécie la lumière, mais beaucoup d’espèces n’aiment pas le soleil direct. À l’extérieur, privilégiez les zones ensoleillées le soir ou le matin. À l’intérieur, placez-le dans un espace lumineux, mais sans l’exposer aux rayons du soleil.

L’arrosage du palmier

L’arrosage du palmier est sans doute la partie la plus délicate de son entretien. En effet, cette plante n’apprécie ni les périodes de sécheresse ni les périodes où l’eau stagne parce qu’elle est en excès. Il faut vérifier l’état du sol avant d’arroser, le plus simple est de le faire avec le doigt. Si la terre est sèche, il faut alors penser à l’arroser.

En plein été, quand il est placé au soleil, quand les températures grimpent et que la pluie se raréfie, il faut augmenter la fréquence des arrosages sans augmenter pour autant la quantité d’eau. Le fait de procéder au paillage du pied de la plante est recommandé, cela permet de maintenir un peu d’humidité, mais sans excès.

Les premières années, n’oubliez pas d’arroser régulièrement. En hiver, en revanche, il faut oublier les arrosages. Si vous conservez votre palmier à l’intérieur durant cette saison, humidifiez légèrement la couronne de la plante pour éviter le dessèchement des palmes.

Arroser Palmier
© istock

Les indésirables et le palmier

Les palmiers peuvent attirer certains indésirables comme les minuscules araignées, appelées tétranyques. Vaporisez ou arrosez le palmier régulièrement pour éviter ces attaques. Vous pouvez les chasser avec de l’eau additionnée d’alcool ou de produit vaisselle.

L’hivernage de votre palmier

Si vous vivez dans une région où les températures sont très basses en hiver et où l’humidité est très présente, il faut alors protéger les racines et le pot. Le plus simple est d’utiliser du papier à bulles en recouvrant le pot avec. Il est également recommandé d’utiliser un voile d’hivernage simple ou double épaisseur pour le protéger en cas de gel sévère. Si vous avez décidé de cultiver votre palmier en pot, il suffit alors de le rentrer dans une pièce très lumineuse.

Nettoyage des palmiers à l’intérieur

Les feuilles accumulent la poussière si le palmier est à l’intérieur. Il faut donc les nettoyer avec un simple chiffon humide. Cela permet également de repérer les éventuels nuisibles.

Deco et Ambiances

891

Aucun commentaire à «Comment entretenir un palmier ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires