Comment élaguer un arbre ?

S’il est très agréable d’avoir une propriété arborée, d’autant plus durant les périodes de canicules de plus en plus intenses et présentes, cela se mérite ! En effet, il faut entretenir vos arbres avec soin et l’élagage est une part importante de ce travail. Alors, suivez le guide pour savoir quand et comment élaguer vos arbres !

Lagage Arbre
© istock

À quelles périodes est-il recommandé d’élaguer vos arbres ?

Vos arbres ont vraiment besoin d’être élagués, mais savez-vous à quelles périodes vous devez le faire ?

Traditionnellement, l’élagage des arbres se faisait plutôt à l’automne quand les feuilles sont tombées et avant que le froid et les gelées arrivent ou encore à la fin de l’hiver. Aujourd’hui, on constate que de nombreux arbres sont élagués au printemps ou au début de l’été, entre avril et juin. La raison est très simple : cela favorise la cicatrisation de l’arbre et de ce fait, vous évitez qu’ils ne soient attaqués par les maladies.

Le plus simple est de demander à un professionnel son avis pour éviter de mettre en péril un arbre qui a mis 10 ou 15 ans à se développer et qui pourrait mourir du fait d’une intervention au mauvais moment.

La fréquence à laquelle vous élaguez votre arbre dépend de son âge et de sa croissance, mais également de son état de santé. Ce dernier peut être fragilisé par les maladies, le gel, la foudre ou une tempête par exemple.

  • Si votre arbre a moins de 10 ans, il sera élagué tous les ans ou tous les 2 ans.
  • Si votre arbre est âgé de 10 à 20 ans, l’élagage a lieu tous les 2 ou 3 ans.
  • Si votre arbre a plus de 20 ans, il sera élagué tous les 8 ou 10 ans.

Comment élaguer votre arbre sans prendre le risque de l’abimer ?

Que vous ayez besoin de couper les branches mortes, trop imposantes ou devenues dangereuses ou que ce soit juste dans un souci d’esthétique, l’élagage obéit à des règles précises pour ne pas être dangereux pour votre arbre. C’est en effet une opération sensible dans laquelle il est préférable de ne pas se lancer sans connaitre les règles.

Commencez par réaliser une taille douce et respectueuse de vos arbres afin de favoriser leur croissance et de les conserver très longtemps.

Il est également primordial de travailler dans les meilleures conditions possible. Il faut absolument posséder tout l’équipement de protection nécessaire avant de vous lancer dans cette opération. Cela consiste à avoir des gants, des lunettes, un masque de protection et une tenue de sécurité.

La liste des outils indispensables à l’élagage

Vous devez également être en possession des bons outils pour ne pas vous retrouver en mauvaise posture et assurer un travail de qualité. Le choix dépend en fait du diamètre des branches à couper :

  • Une scie arboricole : elle est utilisée pour réaliser une coupe franche et propre des branches présentant un diamètre supérieur à 3 ou 4 centimètres. Il faut qu’elle soit en parfait état et que ses dents soient toutes présentes. Dans le cas contraire, vous risquez d’abimer votre arbre et de déchiqueter les branches.
  • Un sécateur ébrancheur : il est souvent appelé coupe-branches et il faut qu’il soit parfaitement affuté avant l’utilisation. Il est recommandé pour les branches présentant un faible diamètre.
  • La tronçonneuse : les très grosses branches de l’arbre nécessitent l’emploi de cet outil qui sera le seul permettant une coupe franche et nette. Il faut faire attention, la chaîne doit être en effet parfaitement affutée.
Notre conseil :
N’oubliez jamais de nettoyer et de stériliser vos outils après chaque coupe, c’est indispensable pour éviter aux arbres d’attraper des maladies. Vous pouvez les nettoyer avec du savon noir. Ensuite, pour stériliser les outils, prenez un chiffon que vous imbibez d’alcool à brûler ou avec de l’alcool à 90°. C’est une habitude qui évite de propager des maladies, d’infecter vos arbres ou de transmettre à votre arbre des champignons ou des bactéries.
Comment élaguer Un Arbre
© istock

Comment effectuer une coupe propre ?

Pour que l’arbre puisse cicatriser dans les conditions optimales, il ne faut jamais tailler l’arbre à proximité du tronc. La coupe sera réalisée de préférence perpendiculairement à l’axe de la branche taillée.

Pour les branches de petit diamètre, l’ébrancheur ou le sécateur est un outil simple à utiliser qui ne demande pas de technique spécifique, sinon que la coupe doit être franche et nette. Il faut respecter la zone de taille.

Il est plus difficile de couper les grosses branches qui nécessitent alors l’utilisation d’une tronçonneuse ou d’une scie arboricole.

3 étapes devront être respectées, en commençant par raccourcir l’extrémité de la branche :

  • Réalisez d’abord une incision de quelques centimètres sous la branche que vous devez enlever. Cela permet d’éviter l’arrachement des tissus quand vous la coupez.
  • Après que vous vous soyez éloigné de quelques centimètres de l’incision et du tronc, coupez la branche entièrement en commençant par le dessus.
  • Rapprochez-vous du tronc pour procéder à la coupe finale de manière nette et franche, sans endommager la zone de cicatrisation située à la jonction du tronc et de la branche. Le plus simple ensuite est de badigeonner les plaies avec de l’argile, cela protège l’arbre des éventuelles maladies et l’aide à mieux cicatriser.

Comment tailler un arbre pour réduire sa hauteur ?

Pour les branches les plus hautes, vous utilisez une scie sur perche ou un échenilloir, en sécurisant la zone sur laquelle vous travaillez. Sachez qu’utiliser une échelle ou un escabeau pour gagner en hauteur est à proscrire, en raison du danger que présente cette situation.

Si les branches de votre sapin, chêne, bouleau, érable ou laurier très imposant semblent difficiles d’accès ou surplombent la maison de votre voisin, il est préférable de vous adresser directement à un grimpeur-élagueur qualifié pour effectuer cette taille en toute sécurité. Il est en effet soigneusement équipé d’un baudrier et d’un harnais assurant sa sécurité.

À partir du moment où vous devez tailler un arbre présentant une très grande hauteur, l’utilisation d’une grue ou d’une nacelle est impérative. Comme les prix peuvent être très différents, il faut compter dans ce cas entre 150 et 350 euros HT qui viennent gonfler la facture finale.

L’élagueur procède par étapes pour limiter le développement de l’arbre et tailler ses branches parfois trop nombreuses. Il réduit les sections pour éviter le phénomène d’arrachement près du tronc.

Deco et Ambiances

894

Aucun commentaire à «Comment élaguer un arbre ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires