Comment débroussailler un jardin ?

Lorsqu’un jardin n’est pas entretenu pendant une longue période, il est envahi par les broussailles et les herbes folles. Celles-ci sont non seulement un désagrément pour la vue, mais aussi un risque supplémentaire, car elles favorisent la propagation des incendies. Débroussailler devient alors non seulement une nécessité pour assainir et embellir le jardin, mais aussi une obligation légale.

Debroussailler Terrain
© istock

Une obligation légale

Le débroussaillage ou débroussaillement consiste à supprimer tous les excès de matières végétales, notamment celles qui peuvent prendre feu et propager un incendie. Il s’agit donc de supprimer toutes les mauvaises herbes, les buissons, mais aussi d’élaguer les arbres et les arbustes.

C’est une obligation légale dans les zones exposées à un risque d’incendie. Cette obligation est précisée par la réglementation locale au niveau des préfectures. Si l’occupant d’un terrain ou d’une maison ne débroussaille pas, il s’expose à une amende de 30 euros par mètre carré ainsi qu’à une franchise supplémentaire d’assurance de 5 000 euros si un incendie se déclare.

Débroussailler a aussi un intérêt certain sur le jardin et sa végétation, car supprimer les plantes indésirables, les buissons et les branches excédentaires et basses des arbres et arbustes, le jardin est plus aéré, mieux exposé au soleil et ses ressources en nutriments sont plus disponibles pour les autres plantes.

Sur quel périmètre débroussailler ?

Dans les zones urbaines, la zone à débroussailler varie d’une ville à l’autre et est généralement délimitée par les plans locaux d’urbanisme, les plans d’occupation des sols ou les zones d’aménagement concentré. Les zones à débroussailler peuvent aussi avoir comme limites le lotissement. En ville, il faut débroussailler tous les espaces dans les terrains et jardins, même s’ils sont éloignés de toute installation occupée ou non.

La zone à débroussailler est plus ou moins étendue en fonction de la situation géographique de la maison, du jardin ou du terrain.

Ainsi, en zone rurale, l’occupant du terrain est obligé de débroussailler autour de sa maison, garage, grange, abri, bâtiment industriel ou toute autre installation accueillant une activité humaine dans un rayon de 50 mètres. Cette zone peut être étendue par arrêté préfectoral à 100 mètres dans certaines communes particulièrement exposées aux risques d’incendies.

Il est aussi obligatoire de débroussailler sur une largeur de 10 mètres de part et d’autre des voies privées menant à l’habitation.

Le cas particulier du terrain du voisin

En zone rurale, il est possible que, dans le périmètre de 50 ou 100 mètres qu’un particulier doit débroussailler, soit comprise une partie du terrain du voisin. Dans ce cas, l’obligation de débroussailler concerne cette partie aussi si elle ne comporte pas d’installation. Il faut alors demander au voisin propriétaire du terrain concerné le droit d’accéder à la parcelle pour la débroussailler. Le voisin ne peut alors refuser l’autorisation, sauf s’il consent à débroussailler lui-même la parcelle en question.

En ville ou en zone rurale, il est toujours possible, voire recommandé, de débroussailler au-delà de la zone sur laquelle c’est obligatoire. En étendant la zone à nettoyer, le particulier assainit son terrain et se protège et protège mieux ses installations des risques d’incendies.

Quand débroussailler ?

Il est recommandé de débroussailler tout au long de l’année, dès que la végétation commence à envahir le jardin ou le terrain. Mais les mairies fixent généralement une date butoir à laquelle le débroussaillage doit déjà être fait. Le plus souvent, cette date survient au début de l’été, avant les grandes chaleurs, c’est-à-dire entre le 1er juin et le 1er juillet.

Comment bien débroussailler ?

Le débroussaillage passe par plusieurs étapes : élaguer les arbres et les arbustes, supprimer les ronces, les broussailles et désherber puis nettoyer le sol.

Élaguer les arbres et les arbustes

Les branches basses des arbres et des arbustes, ainsi que les branches mortes doivent être supprimées à chaque fois que c’est possible. Ces branches représentent un risque supplémentaire de propagation des incendies au vu de leur position, en plus d’empêcher les plantations de recevoir suffisamment de soleil.

Il faut élaguer en utilisant une tronçonneuse et en portant les équipements de sécurité indispensables. Après l’élagage, il faut débiter le bois en tronçons de petite taille avant de les évacuer ou de les stocker pour les utiliser comme bois de chauffage.

Supprimer les ronces

Les ronces sont un véritable problème dans tout jardin. Elles sont très envahissantes et difficiles à supprimer. Il faut utiliser une débroussailleuse à lame pour les couper au raz du sol. Il faut ensuite évacuer tous les débris en déchetterie ou les brûler. Les ronces repoussent après avoir été coupées, mais plusieurs coupes successives permettent de les épuiser et de les faire disparaître.

Désherber et nettoyer le sol

Il faut ensuite désherber le terrain en supprimant toutes les plantes qui y ont poussé. Ceci peut se faire par un bêchage réalisé manuellement ou avec un motoculteur. Il est aussi possible de le faire en hiver en couvrant le sol de bâches ou de cartons qui empêchent les plantes de recevoir la lumière du soleil. Au bout de quelques semaines, toute la végétation se décompose.

Après le désherbage, il ne reste plus qu’à nettoyer le sol en ramassant tous les débris végétaux pour les mettre en compost ou les envoyer en déchetterie.

Deco et Ambiances

1039

Aucun commentaire à «Comment débroussailler un jardin ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires