Comment aménager un jardin minéral ?

Le jardin minéral ou jardin sur graviers est très tendance aujourd’hui. Il présente un bel aspect décoratif, mais il est également facile à entretenir et ne nécessite aucun arrosage. Il résiste particulièrement bien aux périodes de sécheresse. Ces jardins minéraux sont très beaux, si vous craquez… Voici quelques conseils pour l’aménager !

Aménager Jardin Minéral
© istock

Pourquoi miser sur un jardin minéral ?

Le jardin minéral n’est ni un jardin japonais ni une rocaille, le seul point commun demeure cependant l’ambiance zen qu’il peut donner à votre jardin. C’est plutôt un massif ou un parterre qui est recouvert de gravier ou d’un autre matériau minéral. Ces éléments minéraux présentent de nombreux atouts : ils restaurent, durant la nuit, la chaleur qui a été emmagasinée durant la journée et ils assurent un drainage très efficace. De ce fait, ce type de jardins peut accueillir des plantes provenant des milieux désertiques. Il est parfait aussi pour les plantes venant des climats chauds et secs comme la flore alpine méditerranéenne.

Il présente un effet esthétique qui est très intéressant et qui permet de donner un côté très contemporain à votre extérieur. Ce type de jardin est aussi un biotope à part entière. En effet, s’il accueille une flore spéciale, il attire également une faune spécifique au niveau des insectes et des reptiles.

Il peut, malgré son aspect un peu artificiel, s’harmoniser facilement avec un jardin classique et naturel que celui-ci soit planté ou pas. Il est aussi possible d’attendre que la végétation spontanée vienne décorer une partie du gravier.

Comment réaliser ce jardin ?

La préparation du terrain

C’est l’étape primordiale. Il est préférable de miser sur une zone plutôt sèche et bien ensoleillée de votre jardin.

Désherbez manuellement ou grâce à l’occultation : c’est possible sur une petite superficie. Il faut retirer la majeure partie des mauvaises herbes pour éviter leur repousse. Sur les petites surfaces, aidez-vous d’une gouge, d’une houe et d’un désherbeur thermique. Sur les grandes surfaces, il est préférable de disposer des grands cartons qui ne doivent pas être traités ou une bâche noire, sur le sol durant quelques semaines. Les plantes, ainsi privées de lumière, sont très vite éliminées.

Préparez le terrain grâce au motoculteur ou à la fourche-bêche : cette étape est cruciale, car quand le minéral est posé, il est difficile d’intervenir. Vous préparez le terrain en décompactant celui-ci le plus possible grâce à un motoculteur, une fourche-bêche ou une grelinette. C’est préférable sur les grandes superficies.

Améliorez le drainage du sol : si le sol est compact et lourd, il est nécessaire de décompacter et de décaisser la terre avant de la mélanger à des graviers. N’ajoutez pas de sable, cela pourrait empirer le compactage du sol. Si le sol est déjà sec et correctement drainé ou si votre terre est sableuse, il est inutile de passer par cette étape.

N’apportez pas d’amendement organique : il n‘est pas nécessaire d’enrichir votre sol, car ce type de jardin en graviers est celui qui accueille le moins de plantes gourmandes.

Nivelez le sol avec soin et essayez de créer une petite pente légère pour évacuer l’eau. Il est préférable en effet d’enlever le plus d’eau possible, une pente de 1 à 2 centimètres est suffisante.

Posez un géotextile ou un feutre non tissé : fixez ce dernier en posant des grosses pierres en périphérie ou en mettant des broches en acier galvanisé. Ce feutre ou géotextile empêche les adventices de repousser durant les premières années.

Réalisez des trous de plantation : vous trouez au cutter des petites fentes en croix vous permettant d’insérer ensuite la plante. Les distances de plantation doivent être relativement importantes. Il faut aérer ce type de plantation pour que ce soit plus esthétique. De plus, l’avantage est de se rapprocher des plantations naturelles.

Mettez les végétaux en terre directement ou en pot : les plus fragiles seront plantés en pot de préférence. Une fois que vous avez mis vos plantes, arrosez bien.

Posez ensuite le minéral : prévoyez une couche de minéral de 5 centimètres environ. Il est possible d’ajouter des bandes en plastiques ou en inox si vous désirez séparer différents matériaux minéraux. Tout est une question d’esthétique.

Jardin Minéral
© istock

Le choix des matériaux

Le gravier peut être utilisé dans ce type de jardin. Il faut cependant prendre le temps de le sélectionner, car le changer n’est pas simple. Essayez de privilégier un minéral de votre région. Il s’harmonise mieux à l’environnement. De plus, il est moins cher et vous avez moins de transport à régler. Vous avez la possibilité également de le choisir sur place, ce qui est plus simple pour avoir une bonne idée du rendu.

Vous disposez d’un choix de revêtement important :

  • Le gravier : il présente des formes, des coloris, une composition et des textures variés. Les couleurs claires sont jolies, mais évitez le blanc qui reflète trop le soleil ;
  • Les galets de mer ou de rivière : ils sont plus chers à l’achat, mais ils offrent un joli rendu et sont doux et lisses au toucher ;
  • Les coquillages ;
  • Les tessons de bouteilles polis, les billes de verre: ils offrent un rendu très original et vous obtenez un résultat très esthétique ;
  • Le bois flotté.

Mélanger différentes sortes de gravier ou mélanger galets et graviers est possible. Choisissez des couleurs, des formes et des tailles différentes.

Il faut savoir qu’un m3 de gravier pèse 1 800 kilos, cela varie avec sa densité. Pour connaitre la quantité à acheter, faites le calcul suivant :

(Poids au m3/100) x par épaisseur de la couche = le nombre de kilos nécessaire pour un m².

Pour un gravier assez dense dont le poids au m3 est de 1 857 kilos et pour une épaisseur de 7 centimètres : il vous faut 130 kilos par m².

Un jardin de graviers peut être mis en place à tout moment en principe, cependant il est préférable de privilégier le printemps et l’automne.

Les plantes les plus adaptées

Les arbres ou les arbustes : il faut les choisir en fonction de leur facilité d’adaptation aux graviers. Ce qui est le cas par exemple : du tamaris, des sumacs, de l’argousier, du ciste, de l’ajonc et du buddleia.

Les vivaces : ce type de plantes est particulièrement adapté à ce style de jardin. Vous bénéficiez d’un choix très vaste : achillée, Gaura de Lindheimer, verveine de Buenos Aires, Erigeron karvinskianus, anthémis, armoise, panicaut… Les plantes du sud de la France sont également adaptées au jardin minéral comme le thym, la sauge officinale, la marjolaine, le romarin et la lavande.

Côté graminées : le choix peut se faire entre le Briza, le miscanthus, le stipa, le calamagrostis, le pennisetum ou la fétuque par exemple.

Les rhizomes et les bulbes sont également parfaits dans ce type de jardin : vous avez le choix entre les iris, les alliums, les agapanthes et les lys, par exemple. Ces fleurs et plantes apportent une vraie plus-value esthétique et leur hauteur est intéressante.

Les annuelles complètent bien ce jardin, c’est par exemple le cas de la nielle des blés, le pavot de Californie, le coquelicot ou le lin bleu. Elles aiment en effet les sols secs et chauds.

Les plantes alpines ou les plantes exotiques sont recommandées.

Deco et Ambiances

597

Aucun commentaire à «Comment aménager un jardin minéral ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires