Comment abattre un arbre ?

Vous pouvez être amené à abattre un arbre sur votre propriété s’il est gênant ou s’il se situe sur une partie de votre terrain ou jardin qui doit accueillir une véranda ou une extension de la maison. Cette opération n’est pas si anodine qu’elle n’y paraît. C’est, au contraire, une tâche très technique et dangereuse qu’il faut réaliser en prenant de nombreuses précautions et en prenant le temps d’effectuer les préparations nécessaires. Les accidents qui surviennent à l’occasion d’abattage d’arbres sont, en effet, fréquents et ont des conséquences parfois très graves. Suivez donc les conseils que nous vous présentons dans cet article pour abattre un arbre en toute sécurité.

Abattre Arbre
© istock

Analyser et observer l’environnement

Lorsque vous abattez un arbre, vous devez choisir une direction vers laquelle il doit tomber, entièrement ou par sections. Vous devez aussi éviter de faire tomber des branches ou le tronc en entier sur des équipements fragiles ou précieux, sur un véhicule, sur votre maison ou celle de vos voisins, ou encore sur des plantes ou d’autres arbres auxquels vous tenez.

Il est donc primordial d’étudier les alentours de l’arbre pour effectuer l’abattage en toute sécurité. Vous devez alors définir la direction de la chute de l’arbre en prenant en compte son port. Les arbres poussent, en effet, souvent en penchant d’un côté ou à présenter un feuillage et un branchage plus chargé d’un côté que de l’autre. Ces facteurs influencent la direction de la chute de l’arbre, d’où l’importance de les identifier.

Étudiez également l’état de santé de l’arbre à abattre, car un arbre malade ou endommagé par les moisissures ou les insectes, représente encore plus de risques lorsqu’il est abattu, car il peut tomber à tout moment et dans n’importe quelle direction.

Délimiter et préparer l’espace de travail

L’abattage de l’arbre nécessite un certain espace qui vous permet de travailler confortablement et en toute sécurité. Délimitez donc un espace de plusieurs mètres de diamètre autour de l’arbre et dégagez toute cette zone. Enlevez tous les obstacles, ramassez et rangez les tuyaux d’arrosage et autres outils ou accessoires qui traînent par terre et éloignez le mobilier de jardin, les petits véhicules comme les vélos ou les brouettes.

Dégagez également la zone située derrière vous lorsque vous couperez l’arbre, car c’est votre zone de repli lorsque l’arbre tombera. Coupez aussi les branches basses de l’arbre sur une hauteur d’au moins 1,5 mètre pour travailler sans être gêné.

L’abattage de l'arbre

Après tous ces préparatifs, vous pouvez entamer la phase la plus cruciale de l’opération, l’abattage proprement dit de l'arbre.

L’entaille

Munissez-vous d’une tronçonneuse dont vous vous êtes assuré du bon fonctionnement. Réalisez alors une encoche au bas de l’arbre. Celle-ci consiste à faire une coupe oblique sur un angle de 45 degrés et dont la profondeur est d’au moins un tiers du diamètre du tronc. Cette encoche doit être située du côté de la direction de chute de l’arbre.

Tronçonnez toujours en allant de haut en bas. Une fois la coupure oblique réalisée, faites une autre coupe horizontale qui doit rejoindre la base interne de la coupe oblique. Vous créez alors une écaille qui fragilise l’arbre et lui impose une direction de chute.

Pour maîtriser encore plus la chute de l’arbre, vous pouvez placer des coins d’abattage dans l’écaille.

Le trait d’abattage

Le trait d’abattage est une coupe qui déclenche la chute de l’arbre. Il doit être situé à l’exact opposée de l’écaille. Toujours avec la tronçonneuse, réalisez une coupe horizontale à 3 centimètres au-dessus de la base de l’entaille que vous avez déjà réalisée. En tranchant avec la tronçonneuse, vous vous rapprochez peu à peu de l’entaille, vous devez alors vous préparer à reculer rapidement dès que l’arbre commence à s’ouvrir et à basculer dans la direction prévue pour sa chute.

Lorsque la tronçonneuse est suffisamment enfoncée dans l’arbre, vous pouvez insérer dans l’entaille un coin qui évite que l’arbre ne tombe vers vous ou qu’il serre la lame de votre tronçonneuse.

Vous pouvez reconnaître le moment où l’arbre est sur le point de tomber en entendant des craquements et en voyant votre trait d’abattage s’élargir brusquement.

L’ébranchage

Après avoir abattu l’arbre, votre travail n’est pas encore fini. Vous devez couper les branches de l’arbre, ce qui peut être plus compliqué et nécessiter plus de temps que l’abattage en lui-même.

Commencez l’ébranchage en retirant le faîtage de l’arbre, c’est-à-dire toutes les petites branches feuillues. Attaquez ensuite les branches plus grosses avec votre tronçonneuse.

Les branches poussent dans diverses directions et ont des formes variées, les couper peut donc être dangereux, surtout que des branches peuvent tirer sur d’autres, provoquant des mouvements de catapulte qui peuvent vous projeter au loin ou projeter sur vous des débris dangereux. Faites aussi attention aux glissements de la chaîne de la tronçonneuse, ce qui arrive plus facilement lorsque vous tronçonnez horizontalement. Utilisez, pour plus de sécurité, un guide-chaîne de 10 à 15 pouces et veillez à ce que votre chaîne soit toujours bien affûtée. Dès que vous voyez que les copeaux produits par le tronçonnage ne sont pas nets, arrêtez-vous pour changer de chaîne ou affûter celle que vous utilisez.

Le déssouchage

Après avoir abattu et débranché votre arbre et après avoir évacué les branches, feuilles et autres débris, il reste la souche qui reste plantée sur votre terrain. Vous pouvez la retirer complètement pour laisser le terrain complètement libre, c’est le déssouchage.

Si la souche n’est pas trop épaisse et si vous estimez qu’elle est facile à déraciner, vous pouvez l’enlever manuellement en utilisant un tire-fort, une pince à talon, un palan ou même une pelle. Vous pouvez creuser légèrement autour de la souche pour la tirer vers l’extérieur en utilisant un effet de levier. Dès que la souche commence à être quelque peu dégagée, coupez les racines pour qu’elle s’extraie plus facilement.

Pour les souches plus grosses, vous pouvez utiliser une pelle métallique ou un engin motorisé comme un tracteur pour tracter la souche après l’avoir solidement attachée avec une chaîne.

En dernier recours, vous pouvez utiliser un produit chimique qui dévitalise le bois de la souche et accélère sa putréfaction. Après avoir laissé le produit agir, vous pourrez retirer la souche encore plus facilement. Cette solution, bien que moins fatigante, reste polluante et parfois même toxique pour les humains.

Deco et Ambiances

1039

Aucun commentaire à «Comment abattre un arbre ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires