Combien coûte l’isolation du sol ?

L’isolation du sol présente différents attraits, mais notamment elle améliore le confort à l’intérieur de votre habitation et elle entraine une moindre consommation énergétique, et de ce fait, des économies sur vos factures d’énergie. Ce sont des travaux qui ont un prix assez important, alors combien coûte l’isolation du sol ? Nous répondons !

Isolation Du Sol
© istock

Quelles sont les raisons pour isoler votre sol ?

L’isolation des sols entraine des économies appréciables en termes de dépenses énergétiques puisque ces travaux évitent les déperditions de chaleur par le sol. La réduction tourne autour de 10 %. Vous supprimez les ponts thermiques et de ce fait, vous améliorez votre confort de vie au quotidien. L’été, vous souffrez moins de la chaleur et en hiver la température est plus homogène et douce.

Une maison bien isolée permet d’améliorer le diagnostic de performance énergétique et votre bien est alors plus attractif aux yeux des futurs acheteurs ou locataires.

Vous protégez la maison des remontées humides et ces travaux ont également une incidence sur les nuisances sonores et améliorent donc vos conditions de vie.

Évidemment, pour que ces objectifs soient bien réellement atteints, il faut que l’isolation du reste de l’habitation soit bonne. En effet, 30 % des déperditions de chaleur se font par la toiture et 20 % par les murs.

Quels sont les différents éléments ayant un impact sur le coût de l’isolation par le sol ?

Isoler le sol de votre habitation présente différents atouts, mais ces travaux ont également un prix qui varie selon certains critères :

  • Les techniques d’isolation employées ;
  • Le type d’isolant sélectionné : polystyrène expansé, laine de roche, fibres de bois… ;
  • La surface du sol que vous devez isoler ;
  • L’étendue des travaux suivant l’état des lieux, revêtement de sol à retirer… ;
  • La pose d’un plancher chauffant éventuelle.

Ces éléments jouent un rôle important sur le montant de la facture inhérente à ces travaux.

Prix des isolants et critères de choix

Le choix de l’isolant est déterminé par certains critères à prendre en compte selon la configuration de votre habitation, mais également votre budget :

  • La résistance à la compression : si le matériau résiste particulièrement bien à la compression, il sera plus durable dans le temps. L’isolant se trouvant au sol est piétiné sans cesse et sa résistance est d’autant plus cruciale.
  • Le climat : suivant la zone où vous êtes installé, la résistance de l’isolant à l’humidité doit être plus ou moins forte.
  • Le caractère incombustible et hydrophobe de l’isolant.
  • La résistance thermique : elle est formulée grâce à la lettre R, plus l’indice est élevé, plus l’isolant est efficace et moins son épaisseur sera importante.

Voici un tableau des prix en fonction des différents isolants et des qualités propres à chacun d’eux :

Type d’isolant Avantages Inconvénients Prix hors pose
Laine de roche Bon isolant, économique et résistant au froid Installation complexe et qui doit être changée au bout de quelques dizaines d’années Entre 8 et 12 euros du m²
Polystyrène expansé Léger, économique et résistant à l’humidité Peu résistant au feu, fragile, faible d’un point de vue acoustique et fragile Entre 2 et 15 euros du m²
Fibre de bois (panneaux) Bon isolant écologique, facile à poser et régulateur d’humidité Inflammable, cher et peu résistant à l’humidité Entre 1.50 et 22 euros du m²
Mousse de polyuréthane Très haute qualité d’isolation, résistant à la compression et à l’humidité et léger Inflammable, cher et polluant Entre 8 et 35 euros le litre
Chape isolante Très bon isolant, durable et imperméable Nécessite l’intervention d’un professionnel et cher Entre 15 et 30 euros du m²

Ajoutons que le verre cellulaire, moins utilisé est facturé entre 10 et 50 euros du m², la ouate de cellulose entre 18 et 20 euros du m² et la fibre de lin entre 15 et 20 euros du m² contre 6 à 8 euros du m² pour la laine de verre.

Le prix de la main-d’œuvre

L’isolant en lui-même est le plus gros poste de dépense quand vous souhaitez isoler votre sol. Cependant, il faut y ajouter le prix facturé au titre de la main-d’œuvre. Celui-ci varie en fonction de la configuration de l’habitation et de ses sols, de la surface à isoler, du type d’isolant sélectionné et de la technique d’isolation que vous avez choisie.

Le prix de la pose est généralement facturé entre 10 et 30 euros du m², ceci est une moyenne et ce coût ne comprend pas le prix des matériaux.

Il faut également tenir compte de la nécessité de déposer l’ancien revêtement posé sur les sols. Si c’est un carrelage qu’il faut enlever, le coût de la dépose est compris entre 20 et 30 euros du m², en moyenne. Vous ajoutez aussi la pose du nouveau revêtement et là tout dépend du revêtement que vous avez choisi. Celle-ci peut être facturée entre 30 et 150 euros du m², pose et fournitures comprises.

Tableau récapitulatif des coûts concernant la main-d’œuvre :

Type de travaux Coût de la main-d’œuvre au m²
Pose de l’isolant Entre 10 et 30 euros hors prix des fournitures
Dépose de l’ancien revêtement de sol Entre 20 et 30 euros hors prix des fournitures
Pose du nouveau revêtement de sol Entre 30 et 150 euros, fournitures comprises

Les différents types de pose et leur coût

Les prix moyens d’un chantier dépendent également de la nature et de la difficulté présentées par ce dernier.

Tableau des prix pratiqués pour une maison de 100 m² suivant la nature et le type d’isolation :

Type d’isolation Prix minimum Prix maximum
Plancher bas sur terre-plein 3 000 euros 5 000 euros
Isolation sur local chauffé 2 000 euros 4 000 euros
Plancher en étage 2 000 euros 5 000 euros
Vide sanitaire non accessible 3 000 euros 5 000 euros

Grâce à ces travaux, vous pouvez espérer réaliser entre 125 et 250 euros d’économie par an. De plus, pour alléger votre budget, vous avez droit à des aides financières de l’État et des collectivités locales. Pour cela, il faut cependant respecter certains critères de performance notamment au niveau de la résistance qui doit être supérieure à 4 en construction et supérieure à 2.3 dans le cadre de la rénovation.

Il faut également savoir que l’isolation au-dessus du plancher impose de vider les pièces en question. Il est également nécessaire de déplacer les réseaux d’électricité, de gaz et d’eau et de recouper les bas de portes. Tous ces travaux additionnels qui sont généralement réalisés par des professionnelles entrainent forcément un surcoût.

Les diverses techniques de pose suivant la configuration des lieux

Les techniques changent en fonction du type de sol

Si l’habitation comprend un vide sanitaire comme un garage ou des caves :

  • Il est possible de poser un plancher à hourdis.
  • Un plancher avec dalle ou chape flottante : la dalle est coulée sur l‘isolant qui est placé sur le sol existant.
  • Un plancher par le dessous : cela signifie que l’isolant est posé sur le plafond de la pièce en dessous.

Quand le plancher est situé sur un terre-plein

  • L’isolation sous dalle est une possibilité, valable seulement dans le cadre de la construction neuve.
  • La chape flottante.
  • Une chape spécifique qui contient directement l’isolant dans sa structure.
Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Combien coûte l’isolation du sol ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires