Les aides financières pour l’isolation des combles

Les combles sont responsables de déperditions de chaleur, à hauteur de 30 % environ. Ce chiffre devrait donc vous convaincre de bien les isoler, si ce n’est pas déjà fait. D’autant plus que de nombreuses aides sont proposées pour vous aider à entreprendre des travaux d’isolation sérieux afin de résoudre ce problème. Nous faisons le point !

Aides Financières Isolation
© istock

La prime CEE : une aide proposée par l’État

En raison des entreprises frauduleuses, la prime à un euro a été supprimée, mais vous pouvez en revanche profiter des primes CEE. Cette dernière est versée par Effy et c’est pour cette raison qu’elle est aussi appelée prime Effy.

Pour en bénéficier, votre habitation doit cependant répondre à certaines caractéristiques. Si vous souhaitez isoler des combles aménagés, elles doivent être accessibles avec une trappe ou des escaliers. L’étage doit posséder au moins une fenêtre. Il faut également que les travaux permettent d’atteindre une certaine résistance thermique pour qu’ils soient subventionnés : la valeur doit être au moins égale à 6 m².K/W.

S’il s’agit de combles perdus, les critères sont moindres puisque seule la résistance thermique doit être supérieure ou égale à 7 m².K/W.

Dans les deux cas, les travaux doivent être absolument effectués par un artisan ou une entreprise qualifiée RGE ou reconnus garant de l’environnement.

Le montant du dispositif CEE change en fonction du lieu de résidence et des zones climatiques déterminées, ainsi que du nombre de personnes vivant dans l’habitation. Selon le département de votre mieux de résidence, la prime peut atteindre 16 euros du m², pour les combles perdus et elle débute à 8.50 euros pour les combles aménagés.

L’aide est donnée sous forme d’un chèque bancaire, dont vous disposez comme vous le souhaitez. Il est envoyé dans un délai de 30 jours maximum suivant l’acceptation de votre dossier.

Ma PrimeRenov’

Ma PrimeRenov’ est un dispositif qui est issu à la fois du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et du dispositif Habiter Mieux Agilité versée par l’Anah.

Le montant de cette aide varie avec les revenus et elle permet de financer une partie de vos travaux de rénovation énergétique si votre logement a plus de 15 ans. Les plafonds de ressources sont différents selon si vous vivez en région parisienne ou en province.

Attention :
Tous les travaux ne sont pas forcément éligibles à cette aide. Elle ne s’adresse qu’à l’isolation par les rampants de toiture, les toitures terrasses et les plafonds de combles aménagés.

Le montant de la prime varie suivant le montant de vos revenus, il peut aller jusqu’à 25 euros du m² pour l’isolation des combles aménagé.

Pour l’obtenir, il faut s’inscrire sur le portail dédié et créer votre espace personnel. Vous indiquez les informations qui vous sont demandées et vous envoyez le devis. Après avoir étudié votre dossier, l’Anah vous indique le montant de la subvention à laquelle vous avez droit. Une fois les travaux terminés, vous envoyez la facture sur Internet et vous recevez votre prime par virement bancaire.

La PrimRenov’ peut être cumulée avec la prime Effy. En revanche, il faut commencer par demander d’abord la prime Effy et seulement après faire appel au dispositif Ma PrimeRenov’.

Le cumul des deux primes peut également donner droit tout de même à l’éco-prêt à taux zéro ainsi qu’à la TVA à taux réduit.

L’éco-prêt à taux zéro ou éco PTZ

Ce dispositif est destiné à vous aider à payer vos travaux d’isolation des combles. L’avantage de ce crédit est qu’il n’entraine aucuns frais supplémentaires, car il ne produit pas d’intérêt. Il est donc possible de la contracter pour ce type de chantier, mais également pour changer votre système de chauffage.

Il est accessible à tous les ménages et il n’est conditionné à aucune condition de ressources. Il ne concerne que votre habitation principale et celle-ci doit avoir au moins deux ans. Le montant total est de 10 000 euros pour une action simple. Il peut s’étendre à 50 000 euros, si nécessaire, pour des lots de 3 travaux ou plus : remplacement des vitrages simples par du double vitrage, changement de système de chauffage et isolation des combles, par exemple. La durée maximale du remboursement est de 20 ans.

Le taux de TVA à 5.5 %

Le taux de TVA applicable aux travaux pour l’isolation de vos combles est de 5.5 % et vous n’avez aucune démarche spécifique à réaliser pour y avoir droit. Celui-ci est en effet appliqué directement sur la facture de l’entreprise, mais attention à une condition cependant que cette dernière soit certifiée RGE ou reconnue garant de l’environnement. Vérifiez que ce soit bien le cas à réception de votre facture.

Les aides des collectivités

Il est intéressant de vous renseigner sur les aides des collectivités qui peuvent provenir du département, de la région ou même directement de votre commune. Elles peuvent par exemple prendre la forme d’une exonération de la taxe foncière si vous êtes propriétaire. Ces subventions sont variées et nombreuses et elles dépendent de la région dans laquelle vous vous trouvez. Il faut vous renseigner pour connaitre la nature des subventions et leur montant.

Quels avantages présenter par l’isolation des combles ?

Les travaux d’isolation des combles sont nécessaires quand vous souhaitez essayer de réduire la dépense et la consommation énergétique de votre habitation et obtenir un confort de vie plus agréable. Cette opération présente de nombreux avantages :

  • Les déperditions de chaleur sont moindres, surtout concernant celles qui se font par le toit. L’air chaud ayant tendance à monter, il s’échappe encore plus facilement par la hauteur que par le sol ou les ouvertures.
  • Vous améliorez votre confort au sein de votre habitation durant l’hiver, mais également l’été pendant les fortes chaleurs. L’isolant joue en effet son rôle en toute saison, l’hiver, en évitant à la chaleur de s’échapper et l’été, en gardant la maison au frais plus longtemps. La couche d’isolant permet de conserver une partie de la chaleur à l’extérieur pour que la maison conserve une température supportable.
  • Une réduction de votre facture de chauffage grâce à des combles suffisamment isolés, vous pouvez gagner jusqu’à 474 euros par an sur votre dépense énergétique d’après l’agence de la transition écologique ou ADEME. Votre logement devient en effet moins énergivore.
  • Des travaux pas trop onéreux : quand vous avez déduit toutes les aides de l’État auxquelles vous pouvez prétendre, vous pouvez envisager une économie qui va jusqu’à 80 %.

Travaux d’isolation des combles perdus ou aménageables : les différentes étapes

Pour commencer vos travaux d’isolation des combles, contactez des entreprises spécialisées. Il faut savoir que celle que vous choisissez devra être certifiée RGE de manière à pouvoir prétendre aux aides qui sont proposées par l’État ou les collectivités locales. L’entreprise ou le professionnel fera une visite technique et un état des lieux complet, avant de pouvoir vous faire un devis très précis. Elle détermine ainsi les surcoûts éventuels et elle sélectionne également l’isolant le plus adapté à la situation.

Quand le devis est terminé, vous devez alors faire une demande pour les aides dont vous disposez. Le dossier doit d’ailleurs parfois être validé avant les travaux concernant certains dispositifs. Il faut y penser parce que quand les travaux auront commencé, certaines aides peuvent alors vous être refusées.

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Les aides financières pour l’isolation des combles»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires