Les activateurs de compost

Le compost permet de fertiliser vos plantes et vos sols, en leur procurant l’humus dont ils ont besoin. Il est réalisé grâce à la décomposition des déchets végétaux de la maison et de la cuisine. Sa formation peut être longue. C’est pour cette raison que vous pouvez accélérer le processus en utilisant des activateurs de compost, commercialisés par les jardineries ou naturels.

Compost Jardin
© istock

Les activateurs de compost que vous trouvez dans le commerce

Il existe de nombreux activateurs de compost qui sont commercialisés en jardinerie ou dans les grandes surfaces de bricolage.

Généralement, ces activateurs sont composés d’un mélange de bactéries et d’enzymes. Les micro-organismes sont conservés dans un état végétatif. Ils se réactivent dès que vous les avez posés sur le tas de compost en réaction au contact de l’eau et des matières organiques. C’est en fait, une sorte de booster qui renforce l’action des micro-organismes déjà présents dans le compost.

Cette aide peut s’avérer précieuse et elle accélère la décomposition de la matière végétale ou organique.

Il existe également des engrais minéraux qui permettent de renforcer la décomposition. Privilégiez ceux qui contiennent de l’azote, ils sont plus efficaces. En effet, cet élément favorise plus que d’autres l’activité des bactéries.

Ces activateurs de compost sont biologiques et ils vous offrent la possibilité de conserver l’équilibre naturel de votre jardin et potager. Les activateurs chimiques comme le sulfate d’ammoniaque ont souvent des effets nocifs. C’est particulièrement vrai concernant les organismes aquatiques.

Les activateurs de compost naturels : l’ortie et les fougères

Certaines plantes jouent le rôle d’activateur de compost en accélérant sa formation. L’atout de ces plantes : vous les ramassez au cours de vos balades à la campagne. Vous en trouvez très facilement et surtout les fougères aigles ou grandes fougères qui sont très répandues.

Les fougères

Vous les hachez finement pour pouvoir les incorporer facilement au compost. Ce sont ensuite les insectes qui se chargent de brasser la fougère au reste du compost. Essayez tout de même de bien les mélanger et de les intégrer prioritairement aux couches inférieures du compost qui se forme.

Vous transformez directement vos fougères en purin. Vous allez alors les mettre dans une eau à température ambiante et les laisser fermenter tranquillement. Cette fermentation produit des principes actifs, comme le potassium ou l’azote, qui sont particulièrement utiles pour produire du compost bien mûr plus rapidement. Il vous suffit de pulvériser le purin que vous obtenez, directement sur le compost.

Les orties

L’ortie est également un activateur de compost redoutablement efficace. Cette plante contient beaucoup d’azote qu’elle libère plus facilement sous forme de purin. Elle est également riche en bactéries et en matières organiques.

C’est en fait la plante la plus appréciée par la faune du compost. Elle augmente la température du compost et elle facilite et accélère ainsi sa décomposition. Il est préférable de ne pas mettre d’orties déjà en fleur.

Le rôle de certains autres végétaux

La consoude est un activateur de compost qui fonctionne parfaitement bien. Comme pour l’ortie, elle est plus efficace quand elle est utilisée en purin.

Pour réaliser ce purin, procédez ainsi : laissez macérer un kilo de feuilles de consoude dans une eau de préférence peu calcaire. Laissez ensuite le mélange reposer durant deux à trois semaines. N’oubliez pas de remuer de temps en  temps. Couvrez bien le récipient. Vous l’utilisez ensuite pur en le déposant directement sur le compost.

La bardane joue également ce rôle, elle est facile à cueillir sur le bord des chemins. Elle reste moins efficace que la consoude qui dégage plus d’azote.

Les algues accélèrent la décomposition du compost naturellement. Il faut les employer avec modération du fait de la quantité de sel qu’elles contiennent. Vous prenez le risque de perturber l’équilibre du compost si vous en ajoutez trop.

Le sureau et la valériane peuvent également être des activateurs de compost intéressants.

Les autres activateurs de compost

Les plantes et les produits commercialisés ne sont pas les seuls activateurs de compost. Vous avez à votre disposition d’autres solutions :

La levure de bière : vous la mélangez avec de l’eau tiède et un peu de sucre et vous versez ce mélange sur le compost.

Les coquilles d’œuf : si vous avez opté pour un lombricompost, elles se révèlent efficaces. Dans cette méthode, des vers sont placés dans des boites en plastique dédiées. Le compost est ensuite obtenu grâce à la digestion des déchets organiques par ces vers.

Le fumier d’animaux : il joue le rôle d’activateur quand il est question d’animaux végétariens comme les poulets, les chèvres ou les vaches. Le fumier de cheval étant plus puissant, il est plus délicat à utiliser.

Tous ces activateurs qu’ils soient naturels ou pas sont plus efficaces quand ils sont placés dans les bonnes conditions à l’intérieur du compost, dans un milieu humide permanent. Il faut juste l’arroser de temps en temps et le remuer.

Deco et Ambiances

597

Aucun commentaire à «Les activateurs de compost»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires